Les narrateurs d'Auschwitz


Esther Cohen

202 pages • septembre 2010

Feuilleter cet ouvrage

Prendre l’Histoire à rebrousse-poil pour faire entendre les voix de sesvictimes ;exposer la barbarie que cachent la culture et le progrèstechnique ;montrer que la mémoire n’est pas l’affaire du passé, mais du présent et que l’écriture peut et doit faire justice. Telle est l’entreprise d’Esther Cohen, qui s’inscrit entre autres dans le sillage de Walter Benjamin et Jacques Derrida. Son livre se veut, comme les oeuvres qui le nourrissent, un acte de résistance contre le silence et l’indifférence qui ont été les complices de la Shoah comme des nombreux massacres qui ont continué de dévaster le monde contemporain.

Primo Levi, Jean Améry, Jorge Semprun, Imre Kertész, mais encore Hannah Arendt, Albert Camus ou même Franz Kafka : les auteurs rassemblés dans cet ouvrage ont vécu les camps, en ont été les témoins historiques, ou en ont eu le sombre pressentiment. En les réunissant, Esther Cohen fait entrer en résonance quelques-unes des oeuvres capitales du XXe siècle. Préface de Silvestra Mariniello

Esther Cohen est chercheure au Centre de poétique de l’Institut de recherches philologiques de l’Universidad nacional autónoma de México (UNAM). Elle a notamment fait paraître en traduction française Le silence du nom et autres essais (Éditions des femmes, 2007) et Le corps du diable. Philosophes et sorcières à la Renaissance (Léo Scheer, 2004).

Achat

Papier (achat en ligne)

ISBN 9782760621336
24,95 $ • 22 €


EPUB

ISBN 9782760626898
11,99 $ • 10,99 €

PDF

ISBN 9782760626638
11,99 $ • 10,99 €