Les Masques


Gilbert La Rocque

Édition critique par Julie LeBlanc

306 pages • janvier 1998

Feuilleter cet ouvrage

À sa mort, en 1984, à l'âge de quarante et un ans, Gilbert La Rocque laissait une œuvre publiée et un important fonds de manuscrits qui témoignaient d'un cheminement complexe vers la forme accomplie. Toute son œuvre — six romans et une pièce de théâtre — est marquée d'une prise de conscience aiguë des exigences et des limites de l'écriture, lieu d'inachèvement, de reprises et de réflexion.

Si son roman Serge d'entre les morts se trouve transposé dans Le Semestre de Gérard Bessette, où il donne lieu à un inextricable réseau intertextuel, c'est cependant avec Les Masques que La Rocque atteint à la réussite la plus éclatante d'une narration postmoderne. Tout en décrivant les remous de l'intériorité qui animent le roman, la critique a souligné d'emblée la fascination qu'exerce son écriture.

En situant le texte du roman en regard de volumineux dossiers préparatoires et de divers états manuscrits, l'édition critique des Masques met en relief une structure narrative qui conteste à la fois le projet autobiographique de l'écrivain et le pouvoir mimétique de l'imaginaire romanesque.

Julie LeBlanc est professeur à l'Université de Toronto. Elle prépare un ouvrage sur les avant-textes de Gilbert La Rocque.

Achat

Papier (achat en ligne)

ISBN 9782760617230
40 $ • 36 €


EPUB

ISBN 9782760628359
19,99 $ • 17,99 €
Exclusivement disponible sur Apple/iTunes

PDF

ISBN 9782760626416
19,99 $ • 17,99 €