Leibniz et l'individualité organique


Jeanne Roland

384 pages • janvier 2012

Coédition avec Vrin (Paris)



Feuilleter cet ouvrage

Le statut des corps dans la métaphysique de Leibniz continue de résister à tout effort de reconstitution. Qu'il n'y ait au monde que les substances simples et leurs modifications ne présente plus l'évidence d'une position philosophique achevée. Dans le meilleur des mondes possibles, les âmes ne sont jamais sans corps et la moindre portion de matière renferme un univers de créatures vivantes. Au moment même où Leibniz semble embrasser une position « idéaliste » en peuplant le monde d'une infinité d'entités psychiques, ne développe-t-il pas le concept d'organisme comme en marge de cette métaphysique?

« For [English] readers who might ask themselves whether reading a book in French is worth their while, the most pertinent point is this: for any Leibniz scholar, this book offers a wealth of information and insights into Leibniz’s approach to the metaphysics of organic beings. It is a highly recommended read. » – Ohad Nachtomy - The Journal of the History of Philosophie (avril 2014)

Jeanne Roland, agrégée et docteure en philosophie, est spécialiste de philosophie moderne. Elle a publié divers articles sur le vivant et le rapport de l'âme et du corps chez Leibniz. Elle est actuellement professeure de philosophie en terminale au Lycée Romain Rolland à Goussainville.

Achat

Papier (achat en ligne)

ISBN 9782760622685
39,95 $


PDF

ISBN 9782760627475
19,99 $


Ce titre vous intéresse ? Voyez aussi…