La Scouine


Albert Laberge

Édition critique par Paul Wyczynski

300 pages • 1986

Feuilleter cet ouvrage

De 1896 à 1932, Albert Laberge fut chroniqueur sportif au journal La Presse à Montréal. Mais il y fut aussi, simultanément, critique d'art. Membre de l'École littéraire de Montréal, lettré subtil, écrivain scrupuleux et discret, Laberge redit souvent la beauté de la terre de ses origines, à Beauharnois, entre Montréal et Valleyfield, mais il pratiqua une écriture naturaliste.

Jusqu'à sa mort, en 1960, à l'âge de 89 ans, l'œuvre d'Albert Laberge ne fut connue que du cercle de ses amis. C'est surtout grâce à l'Anthologie d'Albert Laberge publiée en 1962 par Gérard Bessette que Laberge fit son entrée en littérature québécoise.

Conçu comme une série de contes et rédigé de 1899 à 1917, La Scouine, premier roman naturaliste québécois, fut publié en 1918 en édition privée, comme toutes les autres œuvres de Laberge.

La présente édition critique dans la Bibliothèque du Nouveau Monde établit le texte définif de La Scouine, éclaire sa genèse et sa composition et y ajoute des textes intédits qu'Albert Laberge destinait à une deuxième édition du roman.

Paul Wyczynski, professeur à l'Université d'Ottawa, est l'auteur de nombreux ouvrages consacrés à Émile Nelligan, dont notamment une biographie et une édition critique des Poésies complètes.

Achat

Papier (achat en ligne)

ISBN 9782760607408
40 $ • 36 €


EPUB

ISBN 9782760628021
19,99 $ • 17,99 €
Exclusivement disponible sur Apple/iTunes

PDF

ISBN 9782760626102
19,99 $ • 17,99 €