La langue de papier


Spéculations linguistiques au Québec (1957-1977)

Karim Larose

456 pages • novembre 2004

Feuilleter cet ouvrage

Il existe au Québec une véritable tradition de réflexion sur la langue. Ce livre s'attache à comprendre quelles étaient les idées, les priorités, les positions et les stratégies des principaux intellectuels québécois sur la question linguistique durant une période particulièrement cruciale, soit celle de 1957-1977.

La langue de papier revisite l'histoire de la langue au Québec, marquée en particulier par le projet et l'idée d'unilinguisme. Écrivains, journalistes, historiens, activistes ou linguistes tels que Jacques Ferron, Jean-Marc Léger, Michel Brunet, André d'Allemagne, Gérald Godin, André Major, Michèle Lalonde, Gaston Miron et bien d'autres comme Louis Landry et Giuseppe Turi, dont les textes ont été méconnus, voire oubliés, constituent les maillons essentiels de cercles fort hétérogènes qui ont réfléchi activement à la question.

Le parcours singulier auquel nous convie Karim Larose propose des discussions stimulantes sur l'histoire intellectuelle de ces années marquantes et contribue à ouvrir de nouvelles perspectives sur la question linguistique québécoise.

Karim Larose est chercheur postdoctoral au Département des littératures de l'Université Laval. Il enseigne la littérature.

Prix de l'Académie des Grands Montréalais pour sa thèse de doctorat
Prix de la meilleure thèse de la Faculté des études supérieures de l'Université de Montréal dans le domaine des sciences humaines, des arts et des lettres
Finaliste, prix Raymond-Klibansky de la Fédération canadienne des sciences humaines, 2005-2006

Achat

Papier (achat en ligne)

ISBN 9782760619531
39,95 $ • 36 €


EPUB

ISBN 9782760629745
19,99 $ • 17,99 €
Exclusivement disponible sur Apple/iTunes

PDF

ISBN 9782760624337
19,99 $ • 17,99 €


Ce titre vous intéresse ? Voyez aussi…