Études françaises, v. 51, no 2


Toucher des yeux. Nouvelles poétiques de l'ekphrasis

Collectif

252 pages • juin 2015

Feuilleter cet ouvrage

Voir la page de la revue Études françaises et les anciens numéros

À la jointure des beaux-arts et des belles-lettres, et peut-être aussi ancienne qu’eux, la question de l’ekphrasis loge au coeur de l’expérience esthétique. La description de l’oeuvre d’art se révèle en effet très rapidement indiscernable d’une certaine manière, qui en passe elle aussi par un toucher, sinon une touche, l’expérimentation de divers aspects sensibles de la matière mise à l’oeuvre par la chose de l’art. Nous avons souhaité rouvrir cette question à partir du « point de vue » de la déconstruction, et notamment des propositions philosophiques de Jacques Derrida et qui condense peut-être l’essentiel de l’approche du philosophe à l’endroit des arts dits visuels, lui qui mettra au foyer de sa réflexion sur le voir la tache aveugle qui en est la condition. Cette livraison d’Études françaises est donc consacrée à la question des arts, plus particulièrement à celle de l’ekphrasis4, figure traditionnellement définie comme la transposition verbale d’une représentation visuelle, et aux nouvelles poétiques que cette figure suscite dans les travaux de plusieurs philosophes et écrivains.

 

Achat

Papier (achat en ligne)

ISBN 9782760635654
12 $



Ce titre vous intéresse ? Voyez aussi…